Orgue en Plein Jeu – Saison 2022

Carte non disponible

Date/heure
Date(s) - 17/09/2022
17 h 45 m - 19 h 15 m

Emplacement
Cathédrale Saint Pierre Montpellier

Catégories Pas de Catégories


Samedi 17 septembre 2022

Concert d’orgue

Hommage à César Franck

Alessandro Urbano

(Luxembourg)

Passionné par les styles et esthétiques de chaque époque de la Renaissance à aujourd’hui, Alessandro Urbano cherche à donner à chaque partition une empreinte spécifique. A cet effet, le travail sur le matériel d’époque (traités et partitions) devient une priorité qui l’amène à une riche activité de recherche. Diplômé en orgue et clavecin dans les classes de Letizia Romiti et Francesca Lanfranco au Conservatoire “A.Vivaldi” de Alessandria (IT), il obtient en 2012 le Master en Maestro al Cembalo à la Haute Ecole de Musique de Genève (Suisse), dans la classe de Leonardo García Alarcón (Félicitations de la Jury et Prix Spécial Groux-Extermann de la Haute Ecole de Musique de Genève) avec la reconstruction de l’opéra intégrale “Orfeo Dolente” de Domenico Belli (1616) en première mondiale.

En 2014 il obtient avec distinction le Master Concert d’Orgue à la Haute Ecole de Musique de Genève (CH) dans la classe d’Alessio Corti et reçoit le Prix d’Orgue Pierre Segond de la Ville de Genève. Il a participé à plusieurs cours de perfectionnement en orgue, clavecin, direction de chœur et d’orchestre avec Gustav Leonhardt, Przémyslaw Kapitula, Ewald Kooiman, Luigi Ferdinando Tagliavini, Bob van Asperen, Emilia Fadini, Marco Berrini, Giacomo Baroffio, Peter Neumann, Gabriel Garrido, Celso Antunes.

A Pâques 2010 il est invité à diriger l’oratorio La Resurrezione de G.F.Händel avec l’orchestre baroque Vallotti de Vercelli (Italie). Entre 2010 et 2011, il s’occupe de la transcription du manuscrit d’une cantate profane de Vincenzo Calderara et en dirige, comme Maestro al Cembalo, la première mondiale dans le cadre du Festival “Scatola Sonora”, auprès du Conservatoire “A.Vivaldi” d’Alessandria. En 2013 il est en tournée avec l’Académie Baroque d’Ambronay dans l’Orfeo de Claudio Monteverdi dirigé par Leonardo Garcia Alarcon.

En 2013 il a fondé à Genève l’ensemble de musique ancienne L’Armonia degli Affetti. Avec cet ensemble il est lauréat du concours Jeunes Ensembles pour les résidences 2014 et tient plusieurs concerts en France, Italie et Suisse avec le contre-ténor Carlos Mena, le ténor Fernando Guimarães, la soprano Monica Piccinini, entre autres.

En 2017 il a joué à l’Opéra de Genève avec l’Orchestre de la Suisse Romande sous la direction de Hartmut Haenchen (opéra Così Fan Tutte, W.A.Mozart, diffusion sur Espace2 – Suisse) et à l’Opéra de Paris avec les Chœurs et l’Orchestre de l’Opéra sous la direction de Philip Jourdan (Messe en si mineur, J.S.Bach, diffusion sur France Musique).

Il a été chef invité de l’ensemble renaissance Quatricinia au Festival TAMIS 2019 (Tage Alte Musik Im Saarland), dans un concert enregistré par la Saarländicher Rundfunk.

En tant qu’organiste, il a réalisé un enregistrement pour Radio Vaticana en 2010 (Grand Orgue Mascioni du “Ponficium Institutum Musicae Sacrae” à Rome), un récital aux Grandes Orgues du Victoria Hall de Genève au 2012, deux récitals aux Grandes Orgues d’Albi pour le Festival Toulouse Les Orgues en 2014, ainsi que des récitals en Suisse, Allemagne, Italie, Angleterre, Luxembourg et Roumanie (sur invitation du Consulat honoraire de Luxembourg en Roumanie et le Ministère à la Culture de Luxembourg).

Il est actuellement organiste titulaire des Grandes Orgues Stahlhuth/Jann de l’église St.Martin de Dudelange au Grand-Duché de Luxembourg et a tenu des cours d’orgue pour le Conservatoire de la Ville de Luxembourg. Il enseigne l’orgue, le clavecin et la basse continue à l’Ecole de Musique de Differdange et au Conservatoire de Sarreguemines (France)

Programme

  •           Ludwig van Beethoven (1770 – 1827)

            Adagio WoO 33/1

  •           César Franck (1822-1890)

          Pièce Héroïque 

          Deuxième choral en si mineur

  •          Franz Liszt (1811 – 1886)

         Prélude et fugue sur BACH

  •          Camille Saint-Saëns (1835 – 1921)

         Fantaisie en ré bémol majeur, op.101 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.