Compte rendu de l’assemblée générale 2017

Assemblée Générale de l’association des Amis de l’Orgue de la Cathédrale de Montpellier

le 10 novembre 2017

L’assemblée générale de l’Association des Amis de l’Orgue de la Cathédrale de Montpellier s’est tenue le vendredi 10 novembre 2017 à 18 h 00, au siège social de l’association, 6 bis rue de l’abbé Marcel Montels à Montpellier

Le bureau du conseil d’administration étant au complet (7 administrateurs), 14 membres actifs étant présents, et 22 membres actifs ayant envoyé leur pouvoir, en vertu des dispositions de l’article 9 des statuts de l’association (au moins 10% des présents et représentés), l’assemblée générale peut valablement délibérer.

Le président déclare l’assemblée générale ouverte.

Désignation du président et du secrétaire de séance

Le président Rabischong propose à l’assemblée que pour cette séance du 10 novembre 2017 soient désignés, réglementairement, un président et un secrétaire. Comme président de séance il propose lui-même et Othar Chedlivili comme secrétaire de séance.

Cette proposition est adoptée à l’unanimité.

Renouvellement par tiers du Conseil d’Administration

 Le président fait remarquer l’obligation imposée par l’article 6 des statuts du renouvellement par tiers du conseil d’administration par ordre de nomination.

  • En 2013, Monsieur Elysé Lopez, avait été élu vice-président.
  • En 2014, Mademoiselle Marcelle Fraisse, secrétaire-adjointe et Pierre Rabischong, président, avaient été renouvelés dans leur mandat.
  • En 2015, Monsieur Jean-Pierre Blayac, avait été élu vice-président.
  • En 2015, Madame Geneviève Pouget, trésorière, et Monsieur Othar Chedlivili, secrétaire, avaient été renouvelés dans leur mandat
  • En 2016, Monsieur Elysé Lopez avait été renouvelé dans son mandat.
  • En 2017,  Monsieur Jean-Pierre Blayac, vice-président, Madame Geneviève Pouget, trésorière, et Monsieur Othar Chedlivili, secrétaire demandent le renouvellement de leur mandat.

Le président, constatant l’absence d’autres candidatures à ces postes, demande à l’assemblée générale de voter à main levée pour le renouvellement de leur mandat.

Monsieur Jean-Pierre Blayac, Madame Geneviève Pouget et Monsieur Othar Chedlivili sont renouvelés à l’unanimité dans leurs mandats respectifs de vice-président, trésorière et  secrétaire.

 Rapport moral du président

La saison 2017 des concerts du samedi a débuté le 3 juin et s’est terminée le 30 septembre.

Elle a été marquée par d’importants travaux de réfection de l’installation électrique de la cathédrale prévus par la DRAC avec emmaillotage total de nos deux orgues qui nous a obligés de faire la majeure partie des concerts (13 sur 18) dans l’église Sainte-Eulalie, dont le curé le Père Plagniol, notre vice-président, a bien voulu nous y accueillir et nous l’en remercions. Au total, 18 concerts ont été donnés avec des artistes de haut niveau venant de plusieurs pays d’Europe :  Italie, Tchéquie, Angleterre, Allemagne et 11 de France. Compte tenu du changement de lieu et des possibilités limitées de l’orgue, il a été fait appel à de nombreux solistes instrumentaux : voix, guitare, clavecin, trompettes, cornet à bouquin, trombones, hautbois, basson, flûte, violon, violoncelle.

Malgré ce transfert en cours de saison, tous ces concerts ont été vivement appréciés par une audience fournie même en période de vacances grâce à notre fort groupe de mélomanes avertis qui nous est resté fidèle.

Nous avons eu du 2 au 4 novembre notre deuxième master class d’improvisation dirigée par Sergio Militello de Rome en coopération avec le professeur d’orgue, Luc Antonini, du Conservatoire à rayonnement régional de Montpellier Méditerranée Métropole et avec la participation remarquable de Jean Baptiste Dupont de Bordeaux, remplaçant notre ami Jean Dekyndt retenu au dernier moment par des obligations impératives. Ces dates, correspondant aux vacances de la Toussaint, nous avaient été suggérées par le directeur du conservatoire, Patrick Pouget et nous avons pensé de faire chaque année une master class à cette même période.

Sergio Militello

 

Jean Baptiste Dupont

Cette deuxième académie s’est faite dans l’église de Castries grâce à l’accord du curé le Père Bruneaut que nous remercions vivement ainsi que l’équipe paroissiale. Nous avons pu travailler avec six participants actifs sur le nouvel orgue Bruggeman-Baert installé en 2015 et sur un orgue électronique de chœur à deux claviers. Michel Etienne avait prévu une installation vidéo transmettant les images d’excellente qualité à partir des deux orgues sur un grand écran placé face aux auditeurs. Après deux jours de cours avec projection de documents pédagogiques et passage à l’orgue des six participants, un concert public a eu lieu à 17 h  00 le samedi avec des improvisations sur thèmes donnés par Othar Chedlivili, par trois participants actifs et par les deux maitres dans des exécutions brillantes d’un très haut niveau qui a forcé l’admiration de l’audience bien fournie. Les échanges ont été multiples ce qui est exactement le but recherché par l’académie.

Il m’appartient en tant que Président d’exprimer des remerciements pour tous les membres du bureau qui bénévolement font vivre notre association. Une mention spéciale pour notre secrétaire et organiste titulaire, Othar Chedlivili, sans lequel il n’y aurait pas de concerts de qualité, car c’est lui qui fait le choix des organistes grâce à son riche carnet de relations nationales et internationales et qui assure la lourde tâche du secrétariat; ensuite nos deux vice-présidents académiciens, Elysé Lopez, dont la grande culture musicale lui permet de faire des présentations de concert très appréciées et Jean Pierre Blayac; Geneviève Pouget, notre trésorière, qui aidée par son mari veille avec une grande efficacité à la bonne santé de nos finances et prépare avec soin les demandes de subvention qui nous sont nécessaires; Bernadette, Chantal, Simone avec leur sourire accueillent nos participants et recueillent leur précieuse obole en fin de concert avec notre indispensable Marcelle,  la permanence vigilante de la Cathédrale, qui ouvre et ferme les huis et qui est assistée par Gabrielle Fauré, la bien nommée, responsable de la gestion technique de Sainte-Eulalie. Nous les aimons toutes beaucoup car elles sont   l’image de notre joie de vivre.

Le rapport moral du Président est accepté à l’unanimité.

Analyse des concerts du samedi de la saison 2017  (O. Chedlivili)

 Irena Kosikova, 3 juin

Concert d’ouverture de la saison avec une organiste tchèque qui présentait en première audition sur l’orgue de la Cathédrale la Messe Luthérienne de JS Bach. L’artiste a dû se « battre » contre un instrument dont elle n’avait pas eu le temps de connaître les très nombreuses spécificités.

Elèves du Conservatoire, 10 juin

Les différents chœurs d’élèves du CRR ont fait part de leur maîtrise vocale et de leur réactique aux suggestions de leurs chefs de chœur Caroline Comola, Noëlle Thibon-Gokelaere et Caroline Semont-Gaulon. Et, avec la découverte d’œuvres de Bonis, Desenclos, Fauré et Mendelssohn, le public a réservé un accueil enthousiaste aux élèves et aux professeurs.

Hans Uwe Hielscher, 17 juin

Cet organiste a donné plus de 1500 concerts dans le monde entier depuis le début de sa carrière. Ce merveilleux artiste de Wiesbaden, francophone, a rempli son contrat avec sérieux, mais aussi avec fantaisie et beaucoup d’imagination.

Guillaume Gionta, 24 juin

Ce jeune organiste marseillais, également membre (éminent) de l’équipe des organistes de la cathédrale de Montpellier, est connu pour sa technique d’orgue exceptionnelle. Nous avons apprécié son adaptation à l’orgue des « tableaux d’une exposition » de Moussorgsky, sa recherche de sonorités originales dans le ré Majeur de JS Bach, sa musicalité à fleur de peau et son phrasé dans une transcription d’une sonate pour violon de Mozart. Il terminait son concert par une interprétation magistrale et virtuose de la « diabolique » toccata de Vierne.

Alain Bouvet, 1er juillet

Pour le dernier concert de la saison sur le grand orgue de la Cathédrale, Alain Bouvet avait choisi de faire entendre les grandes toccatas du répertoire organistique.  Rude épreuve que cet ancien élève de Marchal, Litaize et Langlais a parfaitement surmontée. Doté d’une solide technique au service de la musique, l’homme de Caen a su merveilleusement mettre en valeur l’ensemble des sonorités de l’instrument. Au public ravi, Alain Bouvet a accordé deux bis!

Concert clavecin/guitare par le duo « Ariel 414 », 8 juillet

C’était le premier concert de la saison à l’église Sainte-Eulalie. Sara Gianfelici à la guitare et Giorgio Revelli au clavecin ont donné un concert d’une rare qualité. C’était la première fois qu’un tel ensemble se produisait sous les voûtes de cette église mais aussi devant un public habitué à la puissance de l’orgue. Tout était en douceur, délicatesse, finesse, élégance. Un concert rare qu’il y aura lieu de renouveler avec ces artistes prestigieux.

Thorsten Hülsemann, 15 juillet

Nous avions déjà entendu cet artiste allemand en 2014 sur l’orgue de la Cathédrale. Sa prestation de l’époque était tout à fait remarquable dans sa maîtrise complète de l’instrument. Ce fut également le cas sur l’orgue de Sainte-Eulalie. Il a réussi à donner un concert exceptionnel sur un instrument qui était loin de l’être. Son programme baroque et romantique a ému le public. En bis, il a improvisé une sonate dans le style baroque. Exceptionnel.

Orgue/trompette par Marie-Cécile Lahor et Thierry Micalet, 22 juillet

Du classique, du baroque…mais avec sobriété et recherche permanente de l’élégance. Ce jeune couple, à la tribune comme dans la vie, y est parfaitement arrivé. Nous avons apprécié la sûreté dans l’accompagnement de l’organiste et sa volonté délibérée de mettre en valeur l’instrument soliste. Le trompettiste  fut remarqué par la douceur (relative) et la chaleur des sons tirés de son instrument. Tout en finesse…comme l’est ce jeune couple.

Quatuor de trombones « Eclair » 29 juillet

L’originalité de ce groupe de jeunes musiciens d’Occitanie résidait dans la façon dont il avait retranscrit des grandes pages de la musique populaire proposée, quelle soit vocale ou instrumentale. Originalité également dans la sonorité de ces instruments plutôt habitués à jouer de façon « tonitruante » et « percutante ». Le public fut tour à tour surpris, décontenancé  puis charmé par la couleur et la chaleur des sons émis. Des caresses sonores particulièrement délicates ont bercé le cœur du public…enchanté!

Nicolas et Frédéric Munoz, 5 août

Le père à l’orgue et le fils au violoncelle ont fait entendre une musique rare et peu jouée avec leurs instruments car composée initialement pour des instruments à corde anciens d’origine arabe ou/et andalouse. Sons curieux, harmonies déroutantes : tel était le programme offert à un public peu habitué à une telle « recherche ». Le moment déroutant initial passé, on entre dans cette musique au pouvoir magique caché. Rêve et invitation au voyage.

Instruments à vent anciens, 12 août

L’ensemble « Nulla dies sine musica » a réussi à combler le public du concert par la présentation efficace et intelligente de leurs instruments. Cornet à bouquin, trompette naturelle et serpent, en soliste ou accompagnés à l’orgue, ont passionné  l’assistance  par leurs sonorités respectives curieusement rares mais originales. Ce groupe de jeunes musiciens est un ambassadeur efficace de la musique dite ancienne…plus contemporaine qu’on ne le croit!

Josselin Dulac (hautbois) et Romain Bastard (orgue), 19 août

Ces deux jeunes musiciens ont remporté un très bon succès à l’issue de leur concert. En cause, leur enthousiasme communicatif et le plaisir évident de jouer ensemble. Leurs interprétations étaient le fruit d’une complicité et d’une connivence évidente. Un duo à inviter ultérieurement car ces deux excellents instrumentistes  ont beaucoup d’émotions à partager.

Voix, flûtes et orgue avec la famille Milschitzky, 26 août

Il est rare qu’une famille de musicien se produise dans un programme  exclusivement réservé à la musique sacrée. Suzanne (soprano), Josef (orgue), Léopold et Gabriel (flûtes) ont réservé au public une prestation sérieuse, originale et…sympathique.  Suzanne a émerveillé et bercé un public charmé par sa voix pure, si précise dans les aigus. Josef à l’orgue a réussi une belle performance en magnifiant sur l’instrument (fatigué) une sonate de Guilmant du plus bel effet. Léopold et Gabriel, avec leurs flûtes, ont été époustouflants, notamment dans les impropères de la Semaine Sainte de Couperin. Un moment de délectation.

Carol et David Shippey, 2 septembre

Concert sympathique au cours duquel les musiciens ont interprété de façon originale des œuvres du répertoire vocal et organistique.

Camerata Carolina, 9 septembre

Ce chœur de Heidelberg avait conquis le public de la Cathédrale en 2016 à l’occasion des cérémonies du cinquantenaire de la création de la Maison de Heidelberg à Montpellier

Le professeur Franz Wassermann, son chef, sait parfaitement solliciter toutes les ressources de ce chœur : il en résulte une couleur, une  homogénéité des voix et un phrasé remarquables. Un concert merveilleux.

Ce chœur a été invité cette année. Il a donné le 8 septembre un concert admirable à Castries. Il sera invité à la Cathédrale en 2020 pour donner en concert la messe en Ré pour voix et grand orgue de Dvorak.

Chœurs Saint Louis et Vocalise de Carcassonne , 16 septembre

Henri Ormieres dirigeait ce chœur dans l’interprétation du Cantique de Jean Racine et du Requiem de Fauré.

La sûreté dans la gestique du chef a su donner un élan et une dynamique à cet ensemble vocal qui a donné une version particulièrement intéressante de ces œuvres majeures du répertoire vocal. A noter la sûreté à l’orgue de Nayra Yaver-Oganessian et la splendide prestation du baryton Julien Veronese.

Denis Lardic, basson et Othar Chedlivili (orgue), 23 septembre

Avant d’attaquer le concert, le contrebasson solo de l’Orchestre National de Montpellier a présenté au public son instrument : le basson. L’auditoire, particulièrement intéressé, était ainsi prêt à écouter des œuvres baroques (Vivaldi), classiques (Devienne) et romantiques (Von Weber). Avec une sûreté remarquable, Denis Lardic s’est attaché à rendre au basson ses lettres de noblesse.  Il l’a extirpé de l’orchestre pour faire entendre la chaleur et les différents sons de l’instrument et démontrer qu’il était possible d’être un instrument soliste à part entière. Nous avons enregistré des sons chaleureux et assisté à une séance de passages virtuoses et d’une grande technicité, notamment dans le concerto pour basson de von Weber. Le public ayant demandé (exigé) un bis,  Denis Lardic a conclu le concert par « l’Allegro à la Hongroise » de von Weber.

Orchestre de chambre Pierre Laurent Saurel, 30 septembre

Pour le dernier concert de la saison, cet orchestre de 15 musiciens régionaux a conquis le public par sa simplicité et la joie communicative des musiciens de jouer ensemble sous la baguette de son chef Pierre Laurent Saurel. Ce dernier, sollicitant des sonorités plus qu’il ne les exige, a conduit ses musiciens sur un chemin particulier : celui du bonheur de vivre ensemble des moments quelque peu extraordinaires.  « Augustas per angustas »!

Les brillantes solistes de l’orchestre Eugénie Loison (violon),  Annie Besse (soprano) auxquelles s’était joint Othar Chedlivili à l’orgue, ont permis à l’orchestre de donner une autre vision de son savoir-faire. En effet, accompagner des solistes est une tâche complexe et ardue à laquelle Pierre Laurent Saurel s’est attaché avec toute la rigueur et la sensibilité nécessaires.  Une parfaite réussite pour ce concert de clôture de la saison

Les  concerts du samedi de la saison 2018

Othar Chedlivili, secrétaire et organiste titulaire, présente les 18 concerts de la saison 2018.

Juin

  • 2     Franck Bésingrand   (Castres)
  • 9    Othar Chedlivili (Montpellier)
  • 16  Jérôme Faucheur  (Lille)
  • 23  Antonio Caporaso (Benevento – Italie)
  • 30  The Choir of Trinity College (Australie- Melbourne University)

Juillet

  • 7     Vincent Warnier (Paris)
  • 14   Alain Wirth (Luxembourg)
  • 21   Jean Dekyndt  (Toulouse)
  • 28   Roger Goodwyhn  (Luxembourg)

Août

  • 4     Andreas Meisner   (Cologne-Allemagne)
  • 11   Frantisek Vanicek   (Prague – Tchéquie)
  • 18   Damien Simon   (Strasbourg)
  • 25   Mélanie Barney   (Québec – Canada)

Septembre

  • 1    Christopher Hainsworth (Béziers)
  • 8    Sylvain Pluyaut   (Dijon)
  • 15   Pierre Seyte    (Montpellier)
  • 22   Henk Gallenkamp   (Zwickau – Allemagne)
  • 29   Jacques Bétoulières (Montpellier)

Rapport financier présenté par Geneviève Pouget, trésorière

La trésorière note

  • . un budget en équilibre
  • . des subventions en baisse
  • . des cotisations en légère baisse du fait du transfert à Sainte-Eulalie
  • . la location de la cathédrale sera en baisse en 2017 du fait de l’absence de concerts (travaux dans la cathédrale)
  • . les plateaux en fin de concert du samedi ont enregistré une baisse de 800 € en 2017 par rapport à 2016 : il y a donc eu moins de monde à Sainte-Eulalie
  • . les frais de gestion sont sensiblement identiques. Seules augmentent les primes d’assurance
  • . nous avons bénéficié en 2016 d’une subvention de 2500 € pour les frais de la master class d’improvisation. Le budget apparaît en équilibre

Après discussion, le budget est adopté à l’unanimité

NB : en vue de limiter le budget affranchissements, les adhérents  pourront retirer leur carte d’adhérent 2018 à l’accueil de la Cathédrale à partir  du premier concert de la saison, le samedi 1 juin 2018.

Questions diverses des participants

 Q (Louis Manara) : quid des frais de réversion à la cathédrale?

R : pour chaque concert payant (solistes de Cologne par exemple), l’association reverse la moitié des gains à la cathédrale

Q (Jacques Salzani): Monsieur l’Archiprêtre, du fait des travaux, pourriez-vous nous préciser quelles sont les mesures prises pour la protection des deux orgues de la cathédrale?

R : la DRAC a donné délégation à Roland Galtier, technicien des orgues nommé par l’Etat, pour s’assurer que des caissons étanches à la poussière ont bien été mis en place, que les témoins de détection de poussière fonctionnent, que les moteurs à pression positive installés à l’intérieur des instruments sont efficaces.

Q (Louis Manara) : Y-a-t-il eu des prises de vues des travaux?  

R: Monsieur l’Archiprêtre informe l’assemblée qu’il a pris quelques photos des travaux. Il les transmettra au secrétaire de l’association pour qu’il les fasse figurer sur le site du Grand Orgue de la Cathédrale

L’orgue de chœur bâché

 

Le grand orgue bâché

 

Q (Philippe Monlouis) : Le calendrier des travaux sera-t-il respecté?

R : Monsieur l’Archiprêtre précise qu’il  suit régulièrement les travaux. A ce jour, les délais sont respectés. La réouverture de la cathédrale sera marquée par plusieurs concerts chœurs et orgue dont les dates seront fixées avant la fin de la présente année.

 Q (Jacques Salzani) : Les touristes ne savent pas que la cathédrale est fermée

R : Monsieur l’archiprêtre répond que l’Office du Tourisme est informé de la fermeture de la cathédrale. Il appartient à l’Office de faire le nécessaire.

 Q (Françoise Plénat) : Avez-vous prévu un démarche « remerciements » vis-à-vis de Sainte-Eulalie?

R : le secrétaire répond  que l’association a pris en charge un accord de l’orgue en début de saison.  Le facteur d’orgue a été hébergé pendant deux jours. De plus, un dossier de restauration de l’instrument a été élaboré par l’association. Ce dossier a été remis à la Métropole. La Mairie de Montpellier n’a pas donné suite au projet de restauration car l’instrument ne bénéficie pas d’un classement par l’Etat.

 

L’ordre du jour étant épuisé et en l’absence de demande de prise de parole, le président Rabischong remercie les participants pour leur présence et leur participation active et déclare la séance levée à 19 h 15.

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *