Orgue en Plein Jeu – Saison 2017- 3 juin

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 03/06/2017
17 h 45 min - 19 h 05 min

Emplacement
Cathédrale Saint-Pierre

Catégories


Orgue en Plein Jeu – Saison 2017 – 3 juin

Samedi 3 juin – 17 h 45 – Concert d’Orgue

Concert d’ouverture de la saison 2017

Irena Kosikova (Prague – Tchéquie)

 

L’organiste et compositeur tchèque Irena Kosíková est née à Prague, dans la famille intellectuelle du philosophe persécuté, Karel Kosík, et de l’historienne des littératures comparées, Růžena Grebeníčková, lauréate du prix Herder autrichien.

Irena Kosíková a débuté ses études d’orgue auprès du Professeur Jan Hora, en même temps que celles du piano chez les Professeures Eliška Kleinová et Arnoštka Gruenfeldová. Elle a terminé ses études d’orgue avec la Professeure Jaroslava Potměšilová et l’art de diriger avec le Professeur Karel Fiala au Conservatoire Jaroslav Ježek de Prague. Pour des raisons politiques, la poursuite de ses études n’était pas possible et pour poursuivre sa formation, elle a dû prendre des cours privés chez le Professeur Miroslav Raichl.

Après 1989, elle est entrée dans la classe de l’orgue des Professeures Alena Veselá et Kamila Klugarová à l’Académie des Arts Performatifs Janáček à Brno. Elle a complété ses études à l’Académie des Arts de Musique à Prague chez le Professeur Josef Popelka.

Parallèlement à ses concerts, Irena Kosikova compose. Ses œuvres ont été jouées en République Tchèque, Algérie, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, France, Pologne, Suède, Allemagne, Israël, Russie et en Grande Bretagne. En tant qu’organiste, elle se spécialise dans l’interprétation des œuvres de Johann Sebastian Bach : toutes les Toccatas pour orgue, les Fantaisies, les Chorals de Leipzig, L’Art de la fugue, Messe d’orgue etc …

Irena Kosíková a été choisie pour le projet « Six compositeurs contemporains de Prague – Brno » ( Jiří Matys, Petr Hejný, Jan Jirásek, Luboš Fišer, Miloš Štědroň et Irena Kosíková ) sous le patronage de Václav Havel.

À l’occasion de 110ème anniversaire de l’écrivain tchèque, Jiří Weil, elle a composé la musique – ballet, inspirée du roman de ce dernier « Makanna ». Ce concert était placé sous le patronage de Sir Tom Stoppard et Václav Havel. (Enregistrement du concert disponible sur les sites : Supraphonline.cz  et  iTunes).

Par ailleurs, elle a assuré une collaboration musicale avec le Talich Chamber Orchestra, le Chamber Orchestra Kremlin, le pianiste Tomáš Víšek, les violoncellistes Anna Brikciusová et František Brikcius, le chef d’orchestre tchèque Jan Talich, le chef d’orchestre russe Mischa Rachlevski et l’ensemble musical Duo Brikcius.

Programme

Johann Sebastian BACH (1685 – 1750)

La troisième partie de la  Klavierübung ou « Messe Luthérienne »

  • Prélude en mi bémol majeur, BWV 552
  • Les grands chorals de la messe luthérienne

Kyrie, Gott Vater in Ewigkeit : Kyrie, Dieu le Père pour l’éternité, BWV 669

Christe, aller Welt Trost : Christ, le réconfort du monde, BWV 670

Kyrie, Gott heiliger Geist : Kyrie, Dieu Saint-Esprit, BWV 671

Allein Gott in der Höh’ sei Ehr : Seul Dieu au plus haut des cieux, BWV 676

Dies sind die heilgen zehn Gebot : Ce sont les saints Dix Commandements, BWV 678

Wir glauben all’ an einen Gott : Nous croyons tous en un seul Dieu, BWV 680

Vater unser Himmelreich : Notre Père au royaume des cieux, BWV 682

Christ, unser Herr, zum Jordan kam : Christ, notre Seigneur vint au Jourdain, BWV 684

Aus tiefer Not schrei ich zu dir : Des profondeurs je crie vers toi, BWV 686

Jesus Christus unser Heiland : Jésus-Christ, notre Sauveur, BWV 688

  • Fugue en mi bémol majeur, BWV 552

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *