Concert Violon, violoncelle et orgue

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 18/06/2016
17 h 45 min - 19 h 00 min

Emplacement
Cathédrale Saint Pierre Montpellier

Catégories


Trio de Montpellier

Dorota Anderszewska, violon

Cyrille Tricoire, violoncelle

Othar Chedlivili, orgue

 Dorota Anderszewska, violonanderszewska3bis[1]

 

« Son violon sait tout dire : la prière, la plainte, la douleur viscérale… Surtout, surtout… tout ce qui dit la légèreté de l’être et le changement de climat sentimental, le rire et les larmes. »

Michèle Fizaine in Midi Libre – 24 mai 2005

D’origine polonaise et hongroise, Dorota Anderszewska commence sa formation musicale dans sa ville natale, Varsovie. Elle reçoit une bourse pour se perfectionner à l’University of Southern California de Los Angeles et à la Juilliard School de New York où elle obtient le Master of Music Degree dans la classe de Dorothy Delay.

Dorota Anderszewska est lauréate de nombreux concours internationaux : Zino Francescatti, Wieniawski-Lipinsky, Mozart (Los Angeles). En janvier 1998, elle est nommée Violon solo Supersoliste de l’Orchestre national de Bordeaux Aquitaine. Elle est également invitée comme Konzertmeister par de nombreux orchestres, notamment la Camerata de Salzbourg ou encore le Sinfonia Varsovia. Par ailleurs, elle forme un duo avec son frère, le pianiste Piotr Anderszewski, avec qui elle a enregistré un récital Mozart, Beethoven et Schubert. Sa rencontre musicale avec le violoncelliste Miklos Perényi l’a profondément marquée et a donné suite à de nombreux concerts en commun (musique de chambre, Triple Concerto de Beethoven avec Piotr Anderszewski au piano, Double Concerto de Brahms).

Dans le cadre de prestigieuses manifestations, elle multiplie ses prestations sur les grandes scènes européennes, asiatiques et américaines : Hancok Auditorium (Los Angeles), Printemps des Arts (Monte-Carlo), Cheltenham Festival, Alice Tully Hall (New York), Weil Recital Hall (Carnegie Hall), Franz Liszt Academy (Budapest), Warsaw Philharmonic Hall (Varsovie), Taipei National Theater, Wigmore Hall (Londres), National Library (Ottawa).

Elle est violon solo supersoliste de l’Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon depuis octobre 2004.

 

Cyrille Tricoire, violoncelle

Cyrille Tricoire, violoncelliste

Nommé en 1993 violoncelle solo Super Soliste de l’Orchestre National de Montpellier, Cyrille Tricoire débute ses activités de musicien d’orchestre dès 1990 à l’Ensemble Orchestral de Paris avec Armin Jordan.

Il est également  régulièrement invité comme premier soliste par l’Orchestre  National de France (saison 2001/2002 ),l’Opéra National de Lyon (depuis 1997). Il est aussi musicien invité de l’Orchestre de Chambre d’Europe depuis 2002 et de l’ensemble de musique de chambre « Merlin Ensemble de Vienne »,leader Martin Walch, avec lequel il se produit à l’étranger.

A Montpellier, dans le cadre de la série de musique de chambre Amadeus, il se produit avec  des artistes de renommée internationale (Janos Starker, Anner Bylsma,  Maria Joao Pires, Augustin Dumay, Fazil Say, Michel Dalberto…). Il joue régulièrement en diverses formations de chambre avec ses  collègues de l’ONM, notamment  avec la violoniste Dorota  Anderszewska ou le flutiste Michel Raynié.

 

En soliste, il interprète  avec l’Orchestre National de Montpellier des œuvres rares (Hersant, Britten, Caplet, Mac Millan en création française, Offenbach…) mais aussi Don Quichotte de Strauss, direction de Grego Bühl, ainsi que les concertos de Schumann et Haydn sous la direction de Friedemann Layer. En 2004, il joue le 2ème concerto de Philippe Hersant à Paris, maison de radio-France, au festival Présence. En 2003, il interprète la partie soliste de la musique du film d’animation de Jean-françois Laguionie, l’Ile de Black Mor  composée par  l’artiste montpelliérain Christophe Héral.

Avec le musicologue  Jean-Christophe Keck, Cyrille Tricoire publie, en six volumes avec  enregistrement chez Boosey et Hawkes, une nouvelle édition entièrement revue et corrigée des duos pédagogiques  opp.49-54 de Jacques Offenbach.

Cyrille Tricoire enseigne  le violoncelle au CNR de Montpellier où il transmet aux autres les  fruits de son expérience acquise dès l’age de 10 ans auprès d’Erwan Fauré mais également au Conservatoire National Supérieur  de Musique de Paris, classe de Jean-Marie Gamard, où il  obtient  deux Premiers Prix en 1986. Il étudie ensuite avec Philippe Muller en  troisième cycle avant de se perfectionner un an à l’université  américaine de Bloomington auprès du célèbre violoncelliste Janos  Starker.

Ses deux principaux  enregistrements avec l’Orchestre National de Montpellier sont le  Concerto pour violoncelle et orchestre n°2 de Philippe Hersant (dir J.  Valcuha) qui a obtenu un Choc du Monde de la musique et 5 Diapasons, et  Cello Symphony de Benjamin Britten (dir. Steuart Bedford), tous deux  chez Accord-Universal.

Othar Chedlivili, orgue

Othar Chedlivili orgue cat MPL

 

Après ses études musicales et les prix remportés au Conservatoire National Supérieur de Musique de Montpellier en solfège, piano et musique de chambre, Othar Chedlivili, à l’âge de dix-huit ans, devient en 1961 le titulaire de l’orgue de Sainte Thérèse de Montpellier.

Elève et disciple de Joseph Roucairol, il est nommé en 1992  titulaire de l’orgue historique de la Cathédrale Saint Pierre de Montpellier.

Ancien enseignant à l’Université de Montpellier, Othar Chedlivili donne des récitals en France et à l’étranger.

Depuis 1987, il est directeur artistique des Saisons  de Musique Sacrée à la Cathédrale Saint Pierre de Montpellier. A l’occasion des récitals d’orgue qu’il organise sont invités les plus grands concertistes français et étrangers.

Discographie :

  • enregistrement (en présence de l’auteur) des œuvres pour orgue de Joseph Roucairol.
  • enregistrement de l’intégrale pour orgue de Gabriel Pierné

 

PROGRAMME

 

Jean Bénigne Gavignet

Trois pièces pour grand orgue

Chacone

« Navrance »

Jeux d’enfants

 

Johann Sebastian Bach

Suite n°1 en sol Majeur BWV 1007 pour violoncelle

 

Philippe Hersant

« Porque Llorax » pour violon et violoncelle

 

Johann Sebastian Bach

Adagio et fugue de la sonate pour violon en sol mineur BWV 1001

 

Jean Bénigne Gavignet

Petite Suite pour violon, violoncelle et orgue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.